Actualité

Ce label peut apporter une médiatisation nationale voire internationale à votre activité, favoriser son développement et peut s’accompagner d’un régime fiscal avantageux.

Quels sont les métiers concernés par le label EPV ?

Ouverte à tous les métiers de production, transformation, réparation et restauration, cette distinction créée en 2005 est attribuée pour 5 ans après une sélection rigoureuse des candidats. Plus précisément, les métiers concernés sont :

  • Les métiers liés à l’art et à la culture, en raison de leurs méthodes de travail avancées, de la rareté de leurs équipements et de leur portée culturelle. Baccarat, Chaumet ou Hermès figurent notamment parmi les entreprises récompensées.
  • Les métiers de la gastronomie, pour la reconnaissance des tables de prestige comme Dalloyau, Biscuits Fossier, Chocolaterie de Puyricard, Caviar Petrossian ou encore Champagne Bollinger, les terroirs et les spécialités.
  • Les métiers de l’industrie qui développent et utilisent des technologiques de pointe, de la propriété intellectuelle à très haute valeur ajoutée et qui sauvegardent des fabrications traditionnelles. Des entreprises de secteurs aussi divers que l’optique (Thales Angenieux) et la fabrication de gants de sécurité (Espuna) sont ainsi distinguées.

Accordé par l’État, le label EPV constitue la seule distinction récompensant les entreprises françaises pour l’excellence de leurs savoir-faire, notamment dans les métiers de l’industrie, de l’art et de la gastronomie. En savoir plus sur le label Entreprise du Patrimoine Vivant

Quels avantages concrets pour votre entreprise ?

Le label EPV s’accompagne d’avantages concrets afin de favoriser le développement des métiers d’excellence tels que la promotion des artisans en France.

Un cadre fiscal avantageux

Les entreprises peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt métiers d’art égal à 15 % de la somme des salaires et charges sociales afférents aux salariés directement affectés à la création d’ouvrages réalisés en un seul exemplaire ou en petite série. Le crédit d’impôt est plafonné à 30 000 € par an et par entreprise.

 

Source : Bercy infos Entreprise