La technologie est l’étude des outils et des techniques.

La technologie est l’étude des outils et des techniques. Par extension et abusivement, le mot désigne les systèmes ou méthodes d’organisation qui permettent les diverses technologies, ainsi que tous les domaines d’étude et les produits qui en résultent.  Voici l’approche de Wikipédia l’encyclopédie libre.

C’est semble-t-il un professeur de Harvard, Jacob Bigelow, qui aurait pour la première fois systématisé l’usage du mot technology en anglais dans son ouvrage Elements of technology (1829). Botaniste et professeur à la chaire Rumford de Harvard consacrée à « l’application de la science aux arts utiles » (useful arts). Appelant à une véritable « fusion » entre les arts et la science, il réfute les savoirs fondamentaux qui ne s’articulent pas avec une pratique concrète et parallèlement les techniques (les arts dans les mots de l’époque) qui s’inscrivent dans une tradition sans le recours systématique au savoir scientifique.

En appelant à une sectorialisation accrue des savoirs scientifiques et une répartition scientifique des tâches dans le domaine du travail, il va fournir à la société capitaliste américaine bientôt en expansion un véritable modèle d’éducation.

C’est d’ailleurs sur les recommandations du professeur de Harvard que le MIT (Massachusetts Institute of Technology) empruntera son nom, en lieu du « School of Industrial Science » comme originellement prévu dans le projet du fondateur, mais aussi, de nombreuses orientations pédagogiques qui en feront un des centres de recherches « technologiques » les plus performants au monde dans le domaine de la communication, de l’informatique et aujourd’hui de la robotique et de l’intelligence artificielle.

Bienvenue dans un monde digital et ou numérique 

Voici quelques points de réflexion pour se comprendre et s’orienter sur cette technologie la plus utilisée dans la production, la vente et dans le rapport client/utilisateur. Tout d’abord nous vous invitons à comprendre la philosophie du logiciel libre et ensuite a avoir une approche “Open Source” ou code source ouvert pour vos logiciels. Ils s’agit des logiciels très performants et « gratuits » qu’on a la possibilité de faire évoluer soi-même et de paramétrer selon son besoin. Ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs donc très bien élaboré et tester à une échelle mondiale. Il faut éviter les solutions propriétaires car il y a les coûts de la licence et des mises à jour qui sont difficiles à modifier (solutions fermées) pour s’adapter à l’évolution de votre entreprise, coopérative ou association! Il faut savoir que dans de nombreux programmes propriétaires seraient présent des “backdoors” porte dérobée. La porte dérobée fonctionne en arrière-plan et n’apparait pas dans les logiciels en cours d’utilisation. Il est très similaire à d’autres virus et logiciels malveillants, il est donc difficile à détecter et il a fonction de récupérer vos informations.

Faire le point sur vos besoins en interne

Quels services devez-vous couvrir avec ce logiciel ? Quels sont vos besoins métiers ? Quelles sont les fonctionnalités dont vous avez vraiment besoin et celles qui sont optionnelles ? Quel est son rôle dans l’architecture de votre SI ?

Quelque exemple : Choisir un CMS en Open Source  (système de gestion de contenu)  est une famille de logiciels destinés à la conception et à la mise à jour dynamique de sites Web ou d’applications multimédia. Une ERP, solutions Open Source il s’agit d’un logiciel de gestion assigné à l’ensemble de la gestion des processus opérationnels d’une entreprise. Une suite bureautique Open Source comporte généralement un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation, un outil de dessin. Il peut également y avoir un programme de manipulation de données, un lecteur de courrier électronique, un calendrier et un carnet d’adresses. Le tout est distribué ensemble comme étant un seul produit. Vous trouverez ici une liste de logiciels libres qui vous permettra de comprendre l’étendu de la communauté  du « logiciel libre » .

Or dans ces mondes technologiques il faut savoir s’orienter et comprendre ses besoins pour éviter d’être par exemple : sous-équipé et ensuite découvrir que les infrastructures choisis sont insuffisantes ou d’être suréquiper et d’avoir dépenser son argent inutilement !

Nous vous aidons à devenir un explorateur des technologies à les comprendre et à bien les appliquer. Alors qui mieux que nous pour vous accompagner dans ces processus ?